Quelle fermeté pour son matelas ?

La qualité du sommeil est essentielle quand on sait que l’on dort durant le tiers de notre vie. Pour mieux dormir, avoir un matelas adapté est primordial. Lorsqu’il faut changer de literie, il est recommandé de tenir compte de la fermeté d’un matelas avant de l’acheter. Quel que soit le modèle qui vous intéresse, vous devez le tester pour connaître son niveau de soutien. En fonction de votre morphologie et de votre santé, vous choisirez un matelas mou ou souple après l’avoir essayé.

Tenir compte de sa morphologie

Il n’est pas évident de faire son choix entre un matelas ferme ou souple. Face aux idées reçues qui prétendent que l’on profite d’une meilleure qualité de sommeil avec un matelas ferme ou qu’on évite les problèmes de dos avec un matelas souple, les arguments s’emmêlent.

En réalité, le matelas ne doit être ni trop ferme, ni trop souple. S’il est trop ferme, le sang va mal circuler et vous risquez d’avoir des muscles raides et des maux de tête. Par contre, lorsqu’il est trop mou il peut provoquer une déformation de la colonne vertébrale et par conséquent des problèmes de dos, étant donné que le bassin et le thorax s’enfoncent plus que les autres points de pression. Ainsi, un matelas de qualité doit être assez moelleux pour épouser les formes et assez ferme pour soutenir le corps. En fonction du soutien, on distingue trois types de matelas dont le ferme, le souple et le très ferme.

La fermeté du matelas dépend du poids du dormeur et de sa taille. Plus il pèse lourd, plus le matelas doit être ferme. Si vous pesez 80 à 90 kg pour 1,60 m ou 100 kg pour 1,70 m ou encore plus de 100 kg, il vaut mieux opter pour un matelas très ferme. Par contre, si votre poids varie entre 80 à 90 kg ou 50 à 60 kg pour 1,60 m, 60 à 70 kg pour 1,70 ou 70 à 80 kg si vous mesurez entre 1,50 m et 1,80 m, il est recommandé de choisir un matelas ferme. En outre, un matelas souple conviendra à une personne de moins de 50 kg mesurant 1,80 m, de 50 à 60 kg pour une taille de 1,60 m ou encore de 60 à 70 kg pour 1,70 m. Celles qui pèsent 70 à 80 kg pour 1,80 m seront également à l’aise sur un matelas mou.

Toutefois, il faut noter que les habitudes de couchage ainsi que l’état de santé, notamment les problèmes de dos jouent également un rôle majeur dans le choix de la fermeté du matelas. Ainsi, une personne cambrée bénéficiera d’un équilibre entre les différentes parties de son corps grâce à un modèle souple. Cependant, il est fortement déconseillé pour une personne qui souffre de scoliose de dormir sur un matelas trop ferme ou trop souple.

densité matelas

Mesurer le degré de fermeté en testant le matelas

Tester la fermeté du matelas est important pour savoir s’il répond à vos attentes en matière de confort ou non. Pour cela, vous devez vous étendre sur le modèle de votre choix pendant quelques minutes pour vérifier si vous y êtes à l’aise ou non. Une fois allongé sur le dos, si votre main passe entre le matelas et vos reins, c’est qu’il est trop ferme. En revanche, il est trop mou si votre coude s’enfonce un peu trop ou s’il vous est difficile de passer de la position sur le dos à la position latérale.

Si vous prévoyez d’acheter un matelas double, il vaut mieux l’essayer à deux. En effet, les corpulences varient d’un individu à un autre et il se peut que les vôtres se ressemblent ou soient littéralement opposées. Commandez un matelas correspondant à votre morphologie si vous avez le même poids. Par contre, si vous avez une grande différence de poids, il est recommandé d’opter pour un modèle avec une bonne indépendance de couchage. C’est le cas notamment des matelas à mémoire de forme. Par ailleurs, certaines marques proposent des modèles avec un soutien différent des deux côtés pour les couples dont les poids sont divergents.

Avant d’essayer un matelas, prenez le soin de vérifier l’étiquetage signalant le degré de fermeté avec la mention mi-ferme, ferme, très ferme, etc. Néanmoins, ces degrés de fermeté ne sont pas régis par une norme législative. C’est pour cela que pour une même densité, les degrés de fermeté peuvent varier d’un modèle à un autre. Ainsi, la densité dépend du matériau utilisé pour la suspension du matelas.

matière matelas

Dur ou mou ?

Comme il a été dit plus haut, le choix de la fermeté d’un matelas dépend du poids et de la taille de chacun. S’il est trop ferme ou trop souple, il risque de provoquer des troubles du sommeil. Néanmoins, le choix d’un matelas dur ou mou dépend également d’autres critères en dehors de la morphologie. Parmi ceux-ci, il y a notamment la santé du dos de l’occupant.

Avec un matelas trop ferme, le dormeur sera obligé de faire en sorte que les parties de son corps, mis à part les épaules et le bassin qui sont soutenus, soient maintenues efficacement sur la surface. Ainsi, il se tournera souvent sur les côtés la nuit et aura au final mal au dos. Dans le cas où vous possédez un matelas trop dur et que vous n’avez pas le budget nécessaire pour le remplacer, vous pouvez toujours le combiner avec un sur-matelas, vendu à partir de 40 €, qui le rend plus moelleux.

Par ailleurs, un matelas trop mou risque de vous empêcher de bien dormir que votre poids soit élevé ou non. En effet, parce que vous vous tournerez difficilement sur le côté, vous êtes susceptible de vous réveiller spontanément environ 40 fois par nuit. Pourtant, au fil des jours, cela entraînera des répercussions sur votre santé.

Le matelas le mieux adapté en matière de fermeté est ainsi celui qui permet un relâchement des muscles et une détente de toutes les parties du corps. Il doit être associé à un sommier compatible et de la même marque pour vous aider à mieux dormir.